Véritable guide de la vie conjugale

La société Sanitaria située 70, Boulevard Anspach à Bruxelles distribuait ce catalogue aux jeunes mariés. Ouvrage de vente par correspondance mais aussi informatif sur l’hygiène et la contraception.

Ce catalogue illustré de 80 pages date d’ environ 1910, difficile de dater plus exactement mais le latex n’était pas inventé. Voici la pub trouvée dans un journal de 1910.

pub

Des extraits seront présentés au fur et à mesure de nos trouvailles.

Page de couverture

Sanitaria

La richesse et la diversité des produits de ces maisons n’ont rien à envier au catalogue de la célèbre et contemporaine condomerie d’Amsterdam : préservatifs parfumés, aux formes et textures des plus surprenantes, avec réservoir – c’est une nouveauté en 1901 – ou bien rangés sous le double fond d’une honorable boîte de cigares de la Havane. N’oublions pas que ces préservatifs en  » caoutchouc soie sans soudure « , qui portent les noms évocateurs de crocodiles, le rival protecteur ou le voluptueux, sont lavables !

N’en déplaise à notre sens de l’hygiène ainsi qu’aux fabricants actuels qui ne cessent de clamer que « le préservatif ne sert qu’une seule fois », la capote de la belle époque était garantie cinq ans ! On n’ose imaginer le moindre service après-vente pour ce type d’ustensile, ni la moindre réaction de clients contestant un vice de fabrication après trois années de tendre complicité.

Ainsi, après avoir été lavé, séché et talqué, à l’aide du Vérifior, « appareil nickelé, extensible, indispensable pour vérifier, sécher et rouler les préservatifs, 10 francs… », le préservatif attendait… la prochaine fois.

Au début du 20ème siècle existait aussi un préservatif féminin « Le Pratique » qui connu un franc succès. Entre-temps disparu pour renaître en 1992 sous le nom de « Femidon ».

Preservatif-feminin-réduit

La page

douche-vaginale_reduit

L’objet acheté sur une brocante

Poire-reduit

Détails de la fermeture à visser permettant de la transporter remplie. C’était avant tout un moyen de contraception par lavage du vagin après un rapport sexuel.

Poire-detail

 

Laisser un commentaire